Lettre au Premier Ministre

TROUBLE A L'ORDRE PUBLIC

 

- 24 juin 2015

Réponse du 1er Ministre

Monsieur le président,

Vous m'avez fait part des inquiétudes des habitants du quartier du Mourillon. à Toulon, face aux troubles à l'ordre public auxquels ils sont confrontés.

il a été pris connaissances avec attention des préoccupations que vous relayez. Soyez assuré de la détermination du gouvernement à faire respecter la sécurité et la tranquillité des citoyens sur l'ensemble du territoire.

C'est pourquoi votre correspondance a été transmise à Monsieur le Prefet du Var, en lui demandant d'en prescrire un examen attentif.

Vous serez directement tenu informé de la suite qui sera réservée à votre démarche.

Je vous prie de croire, Monsieur le président, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Le Premier ministre

 

- 30 mars 2015

Lettre du CIL au Préfet du Var


Lettre recommandée avec AR

Objet : troubles à l’ordre public avec consommation d’alcool

Monsieur le Premier ministre,

Nous venons a nouveau vous solliciter suite a notre courrier du 22 mars 2014 pour d’importants troubles à l’ordre public dans notre quartier du Mourillon à TOULON, ville du département du Var.
A ce jour toujours sans réponse de votre part, nous espérons, que vous avez adressé nos doléances au préfet du Var qui n’a jamais donné de réponse officielle. Le dossier a du pourtant lui être transmis.

Nous n’avons pas eu de retour concernant les mesures concrètes qui auraient pu être prises ou non pour lutter contre ces troubles à l’ordre public, aucun plan d’actions pour faire respecter les lois ne nous a été communiqué. Depuis nous sommes toujours dans l'impasse...
Monsieur le Maire de Toulon, Monsieur Hubert FALCO, en lui demandant d’intervenir conformément à la loi. Réponse nous a été faite qu’il s’agissait d’un problème du ressort du Préfet.
Monsieur le Préfet, Monsieur Laurent CAYREL. Il nous a été répondu qu’il s’agissait d’un problème du ressort du Maire de la commune concernée.
Monsieur le Maire nous affirme que les autorisations de fermeture dite estivale des bars jusqu'à 03h du matin sur les lieux publique du quartier sont donnés par la préfecture, alors que la police nous affirmes que c'est la Mairie.
Concernant l'inefficacité du 17 police secours, nous avons envoyé un Email au Directeur départemental de la sécurité publique. Courrier resté sans réponse par son l'intéressé.

En tant que Comité d’Intérêt Local du quartier, vous comprenez bien que il est de notre devoir de vous remonter le désarroi, l'inquiétude et la colère des résidents qui ne comprennent pas pourquoi dans se quartier de France, les lois ne sont pas appliquées, et ou l'on peu entre autres, fait grave, se souler puis conduire en état d'ébriété en toute impunité alors que,
« Monsieur le Maire a la responsabilité première de son territoire ».
«Monsieur le préfet doit lutter contre les troubles à l’ordre public (alcool, drogues, dégradations », …) »
« l’’Etat le devoir de protéger les citoyens lorsque les autorités locales ne le font pas »….

En temps que premier Ministre, nous comptons sur votre compréhension et nous nous permettons de vous demander une action afin d'assurer l'exécution des lois si possible le plus rapidement possible vu que la situation se dégrade et que les périodes de plus forte affluence se rapprochent également

je vous remercie d'avance, Monsieur le Premier Ministre, pour l'attention que vous porterez à notre appel de détresse. Dans l'attente de vous lire, je vous pris d'agréer l'expression de ma très haute considération.

Président du C.I.L Mourillon Centre

Copie préfet du Var Monsieur SOUBELET Pierre

 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
             
  <<retour ..................................................................................................................................haut de la page