06/06/2009 RDV POUR LES NUISANCES SONORES DES BARS

 
 
 

Interpellé par l'augmentation intolérable de ces bruits confirmés par un nombre croissant de courriers arrivant au CIL, nous avons fait Une demande à Madame Berard afin d'avoir un rdv rapidement au sujet des nuisances sonores créés par les bars et restaurants dans le cœur du Mourillon Village.
A l'entrée des beaux jours où les habitants on besoin de dormir les fenêtres ouvertes, et vu ces nuisance tardives il serait propice que la Mairie fasse une action. De plus sachant que le Ministère de la Santé a déclaré (le bruit peut devenir une réelle source de stress constituant alors un problème de santé). Il a donc envoyé un guide aux Maires pour lutter et agir contre le bruit.

Lire le guide

 
 
 

FOULE SUR LA ROUTE

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le CIL Mourillon Sud, la Mitre Subissent les mêmes incommodités.

 
 
 
 
 

Les bruits de voisinage liés au comportement est constaté sans mesure acoustique (Art. R.48-2 du code de la santé publique), à savoir : les bruits inutiles, désinvoltes ou agressifs, provenant des cris d’animaux, des appareils de diffusion du son et de musique, des outils de bricolage et de jardin, des jeux bruyants, etc…
Les bruits de voisinage liés à des activités professionnelles, culturelles, sportives ou de loisirs (Bar-Restaurant, Hôtel, Salle de spectacle, Engin de chantier, Salle des fêtes, match de foot, fête foraine…), constatés avec des mesures acoustiques (Art. R.48-3 à R.48-5 du CSP)
Cette émergence ne doit pas être supérieure à 5 décibels A (dB A) en période diurne (07h00/22h00) et de 3 dB A en période nocturne (22h00/7h00).

 
 
 

Nous évoquerons aussi les chaises et tables de ces mêmes bars et restaurants sur les trottoirs empêchant toute circulation des piétons et bien plus grave poussettes d'enfants et fauteuils roulants

 

CHAISE SUR LE TROTTOIR

 
 
 
 
 
 
 

Nous évoquerons aussi L'état déplorable du joli quartier du Mourillon souillé par tous les mégots jetés au sol, (Les commerçants ne nettoient même pas les lieux avant de fermer) les canettes parsemées aux alentours, traces d'urine humaine sur les murs, et même du vomis

 

MEGOTS AU SOL

 
 
 
 
 
 

Tous ces bars avant boite ramènent une clientèle peu fréquentable et de délinquants voir Var matin qui dès la fermeture la nuit traîne dans les rues, casse, détériore les voitures allant même jusqu'à crever les pneus. Malgré une arrestation voir Var matin cela persiste.

 

POUBELLE SUR UNE VOITURE

 
 
 
 
 
 
 
 

CHAISES SUR LE TROTTOIR

Si vous aussi vous avez des difficultés à vous garer au Mourillon, faite comme les bars, gardez vos places avec des chaises.

 
 
 
 
 
 
 

Comme nous pouvons le remarquer ces exploitants pratiquent l'incivisme en toute impunité il est de notre devoir de dénoncer ces dérives pour la santé des habitants du Mourillon. Le village du Mourillon devient le nouveau Chicago de toulon

Vous aussi envoyez nous vos Témoignages...

 
 
 
 
 

Contacts utiles

 
 

Police Municipale : 04 94 36 37 34
Jusqu'à 20h et 03H les week-ends d'été.
Adjoint Mr BOUTTEFROY Pierre-yves : 04 94 36 84 81
Mairie de Toulon Avenue de la republique
BP.1407 83056 TOULON CEDEX

 
 
Depuis le 26 septembre 2007, l'article R.15-33-29-3 du code de procédure pénale ouvre la possibilité aux agents de police muncipale de dresser procés-verbal pour les bruits ou tapages injurieux ou nocturnes
 
 
 
 
 
 
 

Police Nationale : 17 .....24h/24h

 
 

Mr POURAILLY
Directeur Départemental de la Sécurité Publique du VAR
1 rue commissaire Morandin 83000 TOULON

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous avons étaient reçus à la mairie le 09/07/2009

 
 
 
 
 

Nous avons été reçus à la mairie le 09 juillet par Mme BERARD (13em Adjoint, Organisation des conseils de secteurs, Relation avec les C.I.L.) Mme GHERADI (7em Adjoint, Fête et cérémonies, Animations, Protocole) et Monsieur JEROME (16em Adjoint, Commerce, Artisanat, Emplacements).

 
 
 

Nous avons évoqué les divers points décrits si dessus

 
 

CIL : Le Mourillon semble l'enfant chéri de la municipalité. Veut-on en faire le pole de la vie nocturne de la cité ?

Mr Jérome : Il n'est pas question que le Mourillon soit comme avant, une ville morte le soir comme certaines villes voisines, le MAIRE ne le veut pas. Je me félicite de cette vie noctambule tout comme l'autorisation donnée pour un orchestre le jeudi soir sur la place Pissani au nom du tourisme.

CIL : Au sujet du bruit, les heures légales sont-elles respectées ou pas ? A-t-on donné des consignes de tolérance à la police ? Quel est le rôle le la mairie devant de tels débordements ? A-t-elle l'intention de les faire cesser et comment ?

Mme Ghérardi : Il y a toujours la possibilité d'infliger des procès verbaux. C'est le cas pour un établissement, mais il continue. Je connais un grand nombre d'exploitants j'essaie de leur faire entendre raison. Je vais recommencer une tournée.
Non, les décibels n'ont pas été mesurés, il faut une demande officielle
La police Municipale passe régulièrement dans les rues du Mourillon mais elle n'est pas apte à faire cesser le bruit.

CIL : Depuis septembre 2007 la police municipale est apte à dresser des procès-verbaux pour les bruits !

Mme Ghérardi : Vous devriez demander un rendez vous avec le directeur de la police nationale et écrire au Préfet du Var, nous ne somment pas aptes à régler ce problème.

CIL : Que compte faire la mairie contre l'utilisation systématique par les exploitants des bars et restaurants de l'espace public au détriment des riverains, pour exemple les chaises et tables sur les trottoirs ?

Mr Jérome : Il faut faire des concessions. Nous ne pouvons pas appliquer la norme AFNOR car les trottoirs ne sont pas aux normes Européennes. Je suis en train de faire procéder au marquage des emplacements, pour le moment au centre ville, mais que cela se fera également au Mourillon, afin qu'il n'y ait plus ce genre de débordement sur l'espace public.

CIL : Nous insistons sur la DEGRADATION DE LA QUALITE DE VIE DANS LE QUARTIER en apportant deux lettres de Mourillonais décrivant cette difficulté à vivre paisiblement, plus un fascicule incluant le guide du Maire qui apporte outil et information pour intervenir dans la lutte contre le bruit, et un CD réalisé, qui prouve sans aucune ambiguïté ce que nous affirmons.
- Vidéo : voiture de police passant sans intervenir malgré le vacarme ambiant.
- Photos : trottoirs encombrés (tables, chaises, jardinières) rendus impraticables pour les piétons.
- l'absence d'espaces de convivialité, gratuits pour les gens du quartier car occupés par les bars et les restaurants.
- vidéo : des hurlements, de la musique à fond très tard dans la nuit.

Le Dr Jérome fait une copie du CD révélateur de la vie du quartier. Les élus se disent conscients des problèmes mais pensent que cela devrait s'améliorer.

 
 
 

Le CIL a suivi la recommandation des élus en envoyant un courrier en recommandé accusé réception à Monsieur le Préfet du Var.

 
 
 

<< retour .................................................................................................................................haut de la page